Nos derniers projets
Mind Construction

Mind Construction

3ATHLETE

3ATHLETE

Leopolis

Leopolis

Bwell with Julie

Bwell with Julie

Chez Florentin

Chez Florentin

J’Ose Faire

J’Ose Faire

Axoé

Axoé

Abes Shoes Cleaner

Abes Shoes Cleaner

L’entrepreneur, un tennisman malgré lui

Article rédigé par Louis Delmotte

Devenir entrepreneur aujourd’hui, ce n’est pas simplement une histoire de projets.

Derrière un bureau ou sur le court de tennis, la préparation mentale est essentielle pour atteindre ses objectifs.

Entreprendre, c’est se lancer sur un projet, souvent sur le long terme. Pour y arriver, il faut planifier des étapes intermédiaires qui vous feront avancer vers votre objectif, certains planifient même chaque étapes en détail, c’est ce qu’on appelle la méthode des petits pas. Mais qu’importe la méthode, l’unes des clés du progrès réside dans le mental. Comment se préparer mentalement en tant qu’entrepreneur ? La réponse se cache peut-être sur un court de tennis.

Pour Julien Musy, tennisman de haut niveau durant sa jeunesse, un joueur de tennis doit entretenir un mental d’acier, décrit comme « un esprit libre, consciemment dirigé et fermement engagé vers un but ». Un mental libre dans le sens de se libérer de toutes pensées négatives et d’auto-sabotage, et consciemment dirigée vers un objectif.

Au tennis, on reste droit

Être tennisman, c’est d’abord se concentrer, dompter et maîtriser ses émotions pour ne pas tilter. « S’incliner » en Français, ceux qui participent à des compétitions sportives connaissent certainement cette sensation de frustration quand on perd contrôle de la situation, les nerfs commencent à lâcher, le doute s’installe, la confiance en soi s’effrite, tout devient moins précis, moins efficace. Or, les joueurs de tennis se doivent de rester droits dans leur esprit : concentrés et confiants. Il ne faut pas plier et ne pas rompre dans les moments difficiles pour ne pas perdre de vue le fil de leur match.

Le tilt vient souvent d’une situation d’échec. Un plan qui ne se déroule pas comme prévu, des paramètres qui n’ont pas été pris en compte… Des moments qui peuvent faire perdre les moyens à quelqu’un qui n’est pas mentalement préparé. L’entrepreneur lui aussi est confronté à l’échec. Comprendre ses erreurs, dépasser les échecs, et se confronter à soi-même sont des critères requis en tant que joueur de tennis, mais aussi en tant qu’entrepreneur.

L’auto-critique pour moins s’auto-juger

Un bon mental commence donc par une bonne préparation ; il faut être conscient de ses forces, faiblesses et identifier les opportunités, menaces pour définir des objectifs ambitieux et atteignables. Il est aussi encouragé de faire un bilan de votre progrès régulièrement. Le but est d’avoir du recul sur son travail pour identifier les axes à améliorer.

Sans recul, les risques pourraient être néfastes à un niveau professionnel, mais aussi personnel. En effet, de nombreux entrepreneurs dépassent leurs limites, allant jusqu’à l’épuisement par manque de recul. Selon une étude de l’observatoire Amarok, le niveau d’épuisement professionnel des chefs de PME à doublé, passant de 17,5% en mars 2016 à 34,65% au début du premier confinement. Ce chiffre est aujourd’hui à 36,77%. L’entrepreneur, comme au tennis, est seul face à lui-même. Avec ses objectifs, il s’impose aussi des attentes personnelles, et en cas d’échec, il peut se remettre en question et risque de perdre toute confiance en lui en regardant ce que les autres ont accompli. Savoir perdre fait également parti des valeurs du sport.

Dans la sphère professionnelle, un mental de sportif permet de surpasser l’échec, de savoir s’entourer et collaborer avec les bonnes personnes ainsi que de garder une bonne opinion de soi-même.

Est-ce qu’il faut donc jouer au tennis, ou faire du sport pour avoir un bon état esprit pour entreprendre ? Pas nécessairement ; le sport est bon pour la santé, mais la préparation mentale se fait aussi hors du terrain. En tant qu’entrepreneur, la préparation, la motivation ainsi qu’une qu’une solide confiance en soi sont les éléments clés pour pouvoir travailler de manière productive. Il ne reste plus qu’à confirmer le set.

Et vous, le sport vous aide t-il dans vos projets professionnels ?

Un commentaire pour “L’entrepreneur, un tennisman malgré lui”

  1. Bravo pour cet article!

Laisser un commentaire